Prendre un rendez-vous Nous contacter


Témoignages




Autres témoignages écrits

Témoignage 1

En sortant de la clinique Victor-Hugo à Paris, ce 18 novembre, je déboule sur la place Charles-de-Gaulle. Devant moi, l'Arc-de-Triomphe. Je le vois, devant moi, mais cette fois sans rien devant mes yeux. Trente ans de lunettes et de lentilles de contact évaporés !

Voici mon parcours pour ceux qui hésitent à faire le pas.

  1. Pourquoi avoir choisi cette clinique ?

    Pour des raisons financières, je l'avoue. En Suisse, d'après mes recherches (pas exhaustives) l'opération coûte entre 5000 et 6000 francs, selon les cabinets. On m'a toujours dit qu'en France, les prix étaient moins élevés. Et c'est le cas. En plus, j'adore Paris, alors...
  2. Pourquoi avoir pris rendez-vous maintenant ?

    J'ai 41 ans. Mes lunettes arrivaient au bout du bout de chez du bout du bout. Idem pour mes lentilles de contact jetables. Je devais refaire des investissements. Je me suis dit que si je les faisais, c'était repousser l'opération de plusieurs années. Donc c'était le moment idéal.
  3. Comment se déroulait le programme des "festivités" ?

    Comme je venais de Suisse, j'ai demandé à la clinique s'il était possible de regrouper les trois rendez-vous (sur trois jours), soit le contrôle au préalable, puis l'opération en elle-même et enfin le contrôle au lendemain de l'opération. La clinique a accepté et m'a donné rendez-vous les 17, 18 et 19 janvier.

    Le 17 janvier à 17h, c'est le contrôle. Le chirurgien analyse ma myopie. J'ai -7,5 à l'oeil gauche (mon oeil directeur) et -5,5 à l'oeil droit. Un astygmatisme prononcé. Le chirurgien n'est pas sûr que je puisse récupèrer 100% de ma vision sur l'oeil gauche. Au mieux, il pourrait arriver à une dioptrie en moins. C'est mieux que sept dioptries en moins... mais bon, je suis un peu déçu. L'oeil droit, lui, pourra être corrigé totalement. Après une courte réflexion, je décide de faire quand même l'opération. Même si je dois porter des lunettes après, ce ne sera plus des fonds de chope !

    Précision importante: pour que le contrôle puisse être le plus précis possible, on m'a demandé de ne pas porter mes lentilles au moins 48 heures avant.
    Le docteur me remet un contrat à signer, avec la mention des risques. Même s'ils sont minimes, il faut en être conscient. Avec ce contrat que je dois signer et remettre avant de me faire opérer, il y a une petite fiche explicative.
  4. Comment se déroule l'opération ?

    Le 18 janvier à 16h45, c'est l'opération. On m'installe et on me scotche le front à la table d'opération pour que je ne bouge pas. Ca fait un peu "condamné à la torture", mais c'est bien évidemment pour que vous n'ayez pas la tentation de bouger. Car il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une opération de grande précision. Le chirurgien va me découper la cornée comme un capot pour pouvoir travailler après au laser. Disons-le, c'est le moment le plus désagréable. Le point positif, c'est que ça ne dure que quelques secondes.

    On me pose un "écarteur de paupières", histoire que je ne cligne pas (logique). L'oeil a été anesthésié au préalable (il suffit d'une goutte d'un collyre pour y parvenir). Après l'oeil droit, au tour du gauche. Je n'ai pas compté mais c'est 40 secondes pas agréables par oeil environ.

    Le point positif, c'est tout con, mais après que c'est fait, vous voyez (avec une sorte de voile) mais vous voyez. La peur de devenir aveugle (je l'avais, au fond de moi, j'avoue) disparaît totalement.

    On me déplace sur la table du laser. Rescotchage du front pour que je ne bouge pas la tête. Et hop le laser. Là aussi, c'est un oeil après l'autre. Et ca va hyper vite. Ca ne fait pas mal. Il est 17h20 à la montre de la salle d'opération quand on me dit que c'est terminé... Et j'ai pu lire moi-même l'heure, sans lunettes. Bien sûr, j'ai un voile sur ma vision, mais ce voile va disparaître au fil des heures.

    Le médecin me donne une ordonnance avec des collyres à prendre pour poursuivre le traitement (pendant environ un mois). J'ai les yeux rouges, mais en sortant de la clinique, je vois assez bien. Les yeux picotent. J'ai envie de me les gratter, c'est bien sûr la connerie à ne pas faire! Je ne la fais pas.

    Je vais acheter mes médicaments et je descends les Champs-Elysées. 45 minutes après l'opération, le voile a disparu. Il reste des côtés flous, mais c'est assez incroyable !

    La douleur se réveille dans l'oeil vers 18h45. J'ai de la peine à soutenir le regard. Quand je mets les collyres, ca picote encore davantage. Mais, encore une fois, ce passage désagréable (mais tout à fait supportable) ne dure pas des plombes. Vers 20h30, ca va vraiment mieux. Ca picote plus. Je vais manger. Je me couche vers 23h. Fatigué quand même par cette vision qui n'est pas encore parfaite.
  5. Le lendemain de l'opération, je vois net à 98% !

    Je me réveille à 5h du matin. Déjà là, je m'aperçois que ma vision est presque totalement nette. Je me rendors et vers 9h, je jubile. Je vois net à 98%. J'ai encore des petits flous par-ci par-là (plus marqués le soir, avec les phares des voitures), mais c'est fabuleux. Je revois, je revis. Je poursuis le traitement avec les collyres ainsi que des compriments de magnésium.

    Plus tard dans la journée, le médecin me fait un contrôle post-opératoire. Il m'annonce qu'il a pu "mieux faire" pour mon oeil gauche. Résultat des courses : ma myopie à l'oeil gauche est passée de -7,5 à -0,26; à l'oeil droit, de -5,5 à -0,11. Un progrès fantastique et total !
     
  6. Deux jours après l'opération

    A l'heure où j'écris, deux jours après l'opération, je peux dire que j'ai retrouvé ma vue totalement. Il y a encore des petits flous (notamment le soir), mais c'est normal. Ma vue va se stabiliser durant un mois environ pendant lequel je ne dois pas aller à la piscine et ne pas me placer sous une lumière trop forte du soleil. En gros, n'agendez pas vos vacances en Guadeloupe juste après l'opération... Et si vous êtes souvent au soleil, protégez-vous les yeux avec des lunettes solaires.
  7. Le bilan

    Il est 100% positif. Je n'arrive pas encore à me rendre compte que je n'ai plus besoin de lunettes ou de lentilles. J'ai encore des réflexes de myope. Mais ce matin, j'ai regardé la rue en la bouffant des yeux. Oui, je vois sans lunettes. C'est tellement incroyable que j'ai encore l'impression que je rêve, que je vais devoir enlever mes lentilles de contact. Ben non. JE VOIS ! JE VOIS !
    C'est magique...
  8. Le bilan deux mois après l'opération

    Deux mois après l'opération, je peux dire que j'ai vraiment recouvert la vue. La nuit, quand je conduis, il y a toujours des petits flous avec les phares des voitures, mais nettement moins que juste après l'opération. J'ai songé un moment à prendre des lunettes juste pour conduire, mais au final, ça va.
    Parfois, le soir quand je suis fatigué, je dois cligner un peu plus des yeux pour une netteté parfaite des images de la télé. Mais bon, rien qui fasse que je me sente handicapé.
    Le plus drôle, c'est que, lorsque je vais me coucher, j'ai encore l'impression que je dois aller enlever mes lentilles de contact avant !
    Je ne suis pas encore allé nager. Mais je me réjouis de le faire, car là je vais me rendre totalement compte que je peux voir dans l'eau alors qu'avant c'était la croix et la bannière pour nager en faisant gaffe à mes lentilles.

Témoignage 2

Voici un témoignage qui je l'espère pourra vous donner une réponse à certaines de vos interrogations.

Je suis hypermétrope (+.5.90 OD et +5.6 OG après dilatation des pupilles) et légèrement astigmate. Je porte des lunettes depuis l'age de 7 ans (j'en ai 35 aujourd'hui).

Après maintes rélexions et recherches en tout genre depuis 1999 car à l'époque on m'avait dit - à l'hopital des quinze-vingt à Paris - que l'hypermétropie n'était pas encore au point), je me suis décidé à me faire opérer (dans mon cas et après les examens pré-opératoires, c'était possible) à la Clinique Victor Hugo à Paris.

RDV pris à 17 h le 09 juin et sorti de la clinique vers 17h40 (les 2 yeux ont été opérés en même temps); résultat : époustouflant et incroyable !! je pouvais lire le journal dès le soir rentré chez moi ! Les petites inscriptions sur les pots de confiture ne sont plus un pb pour moi...

Pas de mal de tête, pas les yeux qui font mal; juste un désagrément : mettre constamment des gouttes (antibiotiques et lacrymales) pendant plusieurs semaines.

Sinon, rien d'autres (ah ! si, un petit hématome est apparu sur l'un de mes globes occulaires, mais rien d'alarmant; c'est une conséquence possible de l'opération - d'ailleurs complètement indolore, et pourtant je suis douillet - du à l'anneau de succion).

Nous sommes le 14 juin et ma vue est pratiquement parfaite (j'ai été sur-corrigé; légère myopie de -0.5 qui va partir dans 1 mois ou 2). En tout cas, c'est un changement radical et inespéré !

Les problèmes post-opératoires peuvent bien entendu exister, tout dépend de la morphologie de votre oeil et du savoir-faire du chirurgien. Je ne porte plus de lunettes (même de confort) et j'en aurais plus besoin pendant longtemps.

Faites les examens pré-opératoires et si cela s'avère positif, atelez-vous à trouver le bon chirurgien, renseignez-vous sur le net (avec vidéos de l'opération car elle fait peur au premier abord mais en fait elle est complètement indolore) je vous le conseille vivement car cela change la vie ! :)


Témoignage 3

Bonsoir tout le monde.

J'étais très myope et astigmate moi aussi et j'avais de plus en plus de mal a supporter mes lunettes/lentilles. Après de longs mois d'hésitation, je me suis finalement faite opérée il y a un peu plus de 2 mois et depuis, c'est le bonheur.

Il suffit de prendre rdv avec l'ophtalmo qui fait un bilan complet (fond d'oeil, scanner, ...) et ensuite, vous décidez ensemble d'une date pour l'intervention. je vous conseille de prendre une date avant un week end pour pouvoir se reposer !!

L'intervention dure une petite heure. c'est non douloureux pendant l'opération mais une fois que l'anesthésie s'en va... oulala personnellement, j'ai dégusté mais ca valait le coup. ensuite, selon le medecin, on a des gouttes a mettre (pour ma part, j'en ai jusqu'en septembre..).ensuite, il y a un suivi régulier (le soir même ou lendemain, a un mois, 3 mois et 6 mois).

Pour ma part, j'ai recupéré la totalité et même plus (14/10ème et bientot je verrais a travers les murs !! mdr) ce n'est pas une opération banale et il faut prendre le temps de peser le pour et le contre avec son médecin, surtout vu le prix de l'intervention ... et non remboursable bien évidemment.

j'espère vous aider dans mon témoignage et vous avoir donné le plus d'info !


Témoignage 4

Bonjour !

Je n'ai pas eu beaucoup de temps pour me préparer - car un cadeau inattendu de la part de ma mère m'a subitement permis de prendre la décision de me faire opérer. Après quelques soirées passées à lire tout ce que je trouvais sur le lasik sur Internet, j'ai pris rendezvous à la clinique Victor Hugo à Paris.

Par précaution, je n'ai pas porté mes lentilles de contact une semaine avant l'intervention. J'ai également emprunté à une copine une bonne paire de lunettes de soleil très très foncées !

En rentrant dans la clinique, j'ai environ -7/-7,50 sur les deux yeux. J'ai 41 ans, et je sais que d'ici quelque temps, je serai bien obligée de porter des lunettes pour lire... mais mieux vaut cela que des doubles foyers (réaction personnelle.)

Après une attente raisonnable (j'étais un peu en avance) le chirurgien est arrivé et m'a tout de suite mise à l'aise. Précisions d'abord : il a raison, c'est surtout plutôt stressant que douleureux; j'ai passé de pires moments chez le dentiste.

Les deux moments les plus difficiles psychologiquement étaient les suivants: lorsque le chirurgien a soulevé la couche de ma cornée et je me suis retrouvée l'oeil plus qu'à nu... c'est un peu surnaturel. Ensuite, l'odeur de brûlé c'est comme lorsque on brûle ses cheveux, ou les poils de sa main en la rapprochant trop près du gaz...

Physiquement, les moments inconfortables : l'écarteur de paupières n'est pas à cent pour cent innocent, mais son insertion et son extraction sont rapides. Pour moi, peut-être le plus dûr était de bien fixer la lumière rouge, sachant que le succès de l'intervention dépendait en partie de ma capacité de la regarder sans fléchir. Cependant, j'ai les yeux très sensibles (clairs), et l'intensité des lumières de la salle, y compris de la lumière rouge du laser, faisaient trembler mes paupières et mes yeux, qui n'avaient qu'une seule envie: se fermer.

Mais en respirant profondément, j'ai pu faire face, et le moment a passé. Dès l'intervention terminée, le chirurgien m'invite à me redresser sur la table, et à dire à tout le monde (il y avait quatre ou cinq personnes dans la salle, qui observaient) quelle heure il était, selon l'horloge sur le mur en face. Il était 14h47, et j'ai pu le leur dire sans aucun problème.

Un quart d'heure de repos, et le chirurgien m'emmène dans une autre petite salle pour examiner de près mes cornées; il m'annonce que tout va très bien. Je suis lâchée dans la nature - mais pas avant de demander que l'on me rende mes lunettes... car je refuse de partir sans elles!!! Et pourtant, je vois tout, à travers une buée, certes, et des larmes de temps à autre, mais je vois.

Une fois dans la rue, j'ai presqu'un sens de malaise, tellement tout cela me paraît surréaliste. Je prends le bus pour rentrer, pour pouvoir regarder autour de moi - et le temps de rentrer chez moi, ma vision s'éclaircit de plus en plus, je voix de mieux en mieux, et c'est toujours aussi bizarre.

L'après-midi il y a quand même une heure ou deux où l'inconfort devient un peu plus sérieux - un conseil: acheter des kleenex, prenez des aspirines et faites la sieste. Le soir tout allait mieux, et ce matin je suis prête à faire face au monde ! Je travaille sans problème sur mon ordinateur et toute à l'heure je vais prendre mon scooter pour mon rv de contrôle chez mon ophtalmo.

Il y a encore un peu de buée flottante, et je ne serai pas étonnée de voir encore ce soir les halos d'hier soir autour des lumières, mais je laisserai faire les choses. Pour l'instant, je suis ravie: le lendemain de l'intervention, je vois tout aussi bien qu'avec mes lentilles de contact auparavant ("légèrement" moins bien à l'oeil gauche pour l'instant).

Voilà pour l'instant ; je serai très curieuse de savoir ce qu'en pense mon ophtalmo tout à l'heure !

On est J+4... Que de bonnes nouvelles pour l’instant : je vois vraiment de mieux en mieux, presque plus de buée du tout, les halos ce soir en rentrant n’étaient pas vraiment gênants pour conduire. Je commence à y croire... Mais je n’arrive pas encore à me faire confiance la nuit, je dors toujours avec les coquilles transparentes que j’ai réclamé avant de quitter la clinique. J’ai tellement peur de me frotter les yeux et de gâcher ce beau miracle... Je vous donnerai plus de nouvelles dans quelques jours.

J + 20 - C'est fabuleux. Je vois mieux que jamais, même la nuit. Les yeux sont un peu secs de temps à autre, mais c'est normal, d'autant plus que j'ai plein d'allergies et qu'en ce moment la pollution et le pollen font tout pour nous rendre malheureux...

La semaine dernière (J + 14) je suis allée voir mon ophtalmo, qui m'a annoncé que non seulement les traces de l'intervention étaient invisibles sur mes cornées, mais que j'ai 10/10 dans les deux yeux. Voilà... je n'ai plus qu'à trouver le courage de jeter mes lunettes et les lentilles qui me restaient ! Ou de les donner à la pharmacie, qui saura quoi en faire.

Pourquoi ne laisses-tu pas tes lunettes où tu t'es faite opérer ?
Effectivement, à la clinique Victor Hugo il y avait un bocal dans la salle d'attente avec des dizaines de paires de lunettes rejettées... Mais j'espérais les donner à quelqu'un qui puisse éventuellement s'en servir. Pour les lentilles, je vais peut-être faire une petite cérémonie quelquepart... C'est curieux, mais je trouve un peu dur psychologiquement de les jeter, car je ne survis qu'avec des lunettes depuis l'âge de 8 ans.

Mais il faut bien accepter d'évoluer - c'était quand même le but de l'intervention !
Tu as raison, les témoignages en font rarement état. Effectivement, il faut aussi psychologiquement s'adapter, nous avons quand même vécu des années avec nos lunettes et nos lentilles... Je crois que c'est pour cela aussi que j'ai chouchouté mon oeil gauche.


Témoignage 5

Bonjour,

Je me suis faite opérer de la myopie (lasik) (-2.75 à chaque oeil) cela fait plus d un mois. Je suis vraiment, mais vraiment satisfaite, cette opération m'a changé la vue et la vie... plus de lunettes et plus de lentilles qui assèchent les yeux, la possibilité de tout faire sans se soucier de ses lunettes (sport, regarder la tv de coté, me maquiller et faire en sortes que pour une fois l'on voit mes yeux...).

Je conseille cette opération à plusieurs conditions :

  • être prêt psychologiquement car l'opération, même si elle n'est pas douloureuse reste très impressionnante (cauchemards post-op pour moi...)
  • avoir une vision qui n'a pas diminué depuis au moins 1 ans et demi
  • avoir un bon chirurgien et se faire opérer dans une clinique réputée.

Je n'ai eu quasi aucuns troubles post-op, en fait seulement la 1ère semaine (halos lumineux autour des panneaux. On aurait dit "alice au pays des merveilles"... pas désagreable, faut pas exagérer).

J'ai eu à mettre des gouttes lubrifiantes uniquement pendant 2 semaines et franchement je n'en ai dejà plus besoin, je ne ressent plus aucune gêne, vraiment...
J'ai eu aussi les nerfs optiques qui ont eu du mal à s'habituer à ma nouvelle vue et de ce fait la premiere semaine j'avais tout le temps ou presque l'impression de loucher (ça tirait) alors que non... assez désagreable car migraines, mais mon ophtalmo m'a dit de prendre du magnésium (et oui !), je dois dire que ça a été radical le jour même !

Voilà les seules réactions que j'ai eues, je tiens à insister sur le fait qu'au bout de la 1ère semaine, tout était fini, c'est comme si je n'avais jamais porté de lunettes, j ai une vue très bonne 10/10 voir même plus, je peux conduire la nuit, je ne met plus de gouttes....

Alors si vous hésitez, n'hésitez plus, choisissez juste un bon ophtalmo en qui vous avez confiance et qui a l'habitude de cette pratique, vous ne le regretterez pas, car avant de me faire opérer j'avais consulter des forums sur le sujet, et franchement il ne faut pas tout prendre à la lettre, chaque personne est différente, il y aura tjrs ceux pour qui ce fut raté, ceux qui se plaignent tout le temps, par contre pour qui ce fut une réussite, c'est toujours plus rare de les voir prendre le temps d'écrire ici... et oui.

 

 


Prenez un rendez-vous

Pour une consultation pré-opératoire gratuite et sans engagement utilisez le formulaire ci-dessous.