Opération de la myopie

Qu'est-ce que la myopie ?

La myopie est le trouble affectant la netteté de la vision de loin. Elle se manifeste chez le sujet dont l'oeil est trop long par rapport à sa puissance. Les rayons lumineux provenant d'un objet lointain vont alors converger en avant de la rétine, sur laquelle l'image formée sera floue !

Étymologiquement, «myopie» est la combinaison des termes grecs «myein» (fermer) et «ops» (oeil). On retrouve trace de ce mot dès le 2e siècle de notre ère, suite à l'observation par les anciens que les personnes myopes tendaient à plisser les yeux pour mieux voir.

Plus le degré de myopie sera important, au plus la distance de l'oeil à laquelle il est possible de voir net sera réduite. Cette distance peut se calculer en première approximation com­me l'inverse du degré de la myopie. Ce degré se quantifie en dioptrie (D), et fait référence à la puissance du verre qu'il faut placer en face de l'oeil pour que la vision redevienne nette. L'oeil étant trop convergent, le verre devra être au contraire divergent d'où l'utilisation d'un signe négatif.

À noter qu'au plus la puissance d'un tel verre sera élevée, au plus l'oeil apparaîtra petit au travers.

l'oeil myope apparaît petit au travers des verres

La myopie est l'amétropie (autre nom pour désigner un trouble de la vision) la plus courante au sein de la popu­lation, certaines études pré­voyant que près de la moitié de la population terrestre sera myope à l'orée 2050.

Des facteurs génétiques et environnementaux peuvent en être à l'origine, mais les méca­nismes exacts conduisant au développement de la myopie sont encore mal connus et font toujours l'objet de recherche. Toutefois, on constate que le facteur ethnique joue un rôle important dans la prévalence de la myopie, puisque celle-ci affecte jusqu'à 50% de la population dans certains pays d'Asie, tandis que ce pourcen­tage descend à 25% dans les pays européens, voir même en deçà de 10% en Afrique.

Opération de la myopie par laser

Il est possible de corriger chirurgicalement la myopie en utilisant la technologie laser. La puissance de l'oeil étant trop importante par rapport à sa longueur axiale, le laser va être utilisé de façon à remodeler la cornée pour diminuer cette puissance : la forme de la cornée est aplatie, la quantité de tissu à enlever étant calculée précisément en fonction du défaut myopique à corriger.

Opération de la myopie par laser

Le LASIK (acronyme de Laser Assisted In-Situ Keratomileusis) est la technique chirurgicale la plus courante pour corriger la myopie.

L'intervention se déroule en deux étapes majeures :

la première étape consiste à découper un fin volet de cornée (d'une épaisseur moyenne de 100µm) à l'aide d'un laser femtoseconde. Ce laser émet des impulsions très brèves permettant de créer des micro perforations au sein du tissu cornéen. Les contours du volet à découper sont ainsi tracés à l'aide du laser femtoseconde, et le chirurgien n'a alors plus qu'à soulever délicatement le capot ainsi créé à l'aide d'une spatule.

Une fois le volet cornéen relevé, ce qui permet d'exposer une couche plus profonde de la cornée (appelée stroma), le laser excimer est utilisé pour modifier précisément la forme de la cornée en adéquation avec le degré de myopie à corriger. Il ne reste ensuite au chirurgien qu'à reposer le capot qui va se resolidariser au stroma par adhésion naturelle.

technique LASIK myopie

La chirurgie par LASIK est très rapide (environ un quart d'heure de présence dans le bloc opératoire, les découpes au laser ne durant elles-mêmes que quelques secondes) et nécessite simplement une anesthésie locale par instillation de gouttes avant l'opération.

Rapide et indolore, cette chirurgie présente aussi l'avantage de bénéficier d'un temps de récupération court, le bénéfice visuel étant perceptible immédiatement après l'opération et une journée suffisant généralement pour récupérer complètement.

En savoir +

La PKR (acronyme de PhotoKératectomie Réfractive) est une technique similaire au LASIK, ne nécessitant l'utilisation que du seul laser excimer. Toutefois, avant de l'utiliser pour remodeler la cornée, le chirurgien va au préalable retirer l'épithélium, qui est une couche de cellules d'une épaisseur de l'ordre de 50µm recouvrant la surface cornéenne.

Pour cela, le chirurgien utilise une éponge imbibée d'alcool qu'il frotte sur la surface à traiter. Une fois l'épithélium enlevé, le laser excimer sculpte la cornée conformément au degré de myopie à corriger.

Ensuite, une lentille de protection est posée sur la cornée afin de la protéger durant le processus de cicatrisation de l'épithélium.

technique PKR myopie

La PKR est la première technique de chirurgie au laser excimer ayant existée. Elle est moins confortable que le LASIK, car bien qu'aussi rapide est indolore au moment de l'intervention, elle implique un temps de récupération plus long et douloureux en raison de la repousse de la couche épithéliale, qui peut durer jusqu'à une semaine. On prendra donc soin de prendre plusieurs jours de repos après l'intervention pour récupérer dans les meilleures conditions possibles.

Malgré cet inconvénient, la technique de la PKR peut être une alternative intéressante au LASIK, notamment en présence d'un fort degré de myopie (entre 6 et 8D) à corriger ou d'une cornée fine (d'épaisseur proche ou inférieure à 500µm) car en effet l'absence de capot permet de gagner de précieux micromètres d'épaisseur de cornée utilisable sans risque pour la découpe au laser excimer !

En savoir +

Operation de la myopie par implants phakes

Lorsque la cornée est trop fragile (en raison par exemple d'une épaisseur trop fine ou d'une anomalie de forme) pour être remodelée à l'aide du laser excimer, ou parce que le degré de myopie à corriger est trop fort (typiquement supérieur à 10D), une alternative chirurgicale consiste à implanter dans l'oeil une lentille correctrice.

Cette lentille (appelée implant phake car elle est posée en présence du cristallin naturel, à l'inverse d'un implant posé lors d'une chirurgie de la cataracte) est insérée entre l'iris et le cristallin au cours d'une session chirurgicale en bloc opératoire stérile. Le chirurgien réalise de fines incisions (de l'ordre de 2mm de longueur) sur le pourtour de la cornée, qui vont lui permettre d'injecter dans l'oeil l'implant à poser.

La chirurgie ne nécessite qu'une anesthésie locale et une heure de repos sous surveillance est simplement requise avant de pouvoir quitter la clinique. Une récupération de plusieurs jours est toutefois souhaitable.

En savoir +

Prendre un
rendez-vous

Pour une consultation pré-opératoire gratuite et sans engagement, utilisez le formulaire ci-dessous.





Sélectionnez

votre/vos trouble(s) visuel(s) :*

Signalez

si vous souffrez aussi de :

Indiquez

vos coordonnées

* information obligatoire

Demande de rendez-vous